September 22, 2017

Please reload

Recent Posts

Coup de projecteur sur...le cadre rétroéclairé LED

February 10, 2015

1/1
Please reload

Featured Posts

Produire en Chine fait-il toujours sens ?

September 4, 2018

Packaging, objets promotionnels, drapeaux, oriflammes ... longtemps la Chine (et l'Asie de manière plus globale) a constitué la solution la plus évidente à qui souhaitait produire en masse et bénéficier de tarifs imbattables. Encore aujourd'hui, une majorité de goodies, de sacs ou coffrets sont produits là-bas. Et pourtant, nous assistons progressivement à un rapatriement des productions sur le Vieux Continent. Plusieurs raisons à cela.

 

La 1ère tient aux délais et coûts de transport. Qui dit Chine, dit prix mini...et donc transport maritime. 40 à 45 jours, hors blocages éventuels en douane. Véritable problème à l'heure où l'on demande aux équipes marketing une réactivité maximum. Les coûts de transport, notamment maritimes, ont par ailleurs explosé ces dernières années ce qui nous amène au 2ème point : le prix.

 

Hausse des coûts de production asiatiques (liés notamment à l'appréciation générale des salaires), explosion des tarifs de transport (notamment à l'approche de Noël) et amélioration de la productivité des usines européennes : tous ces effets combinés ont considérablement modifié l'équation. Là où délocaliser la production en Asie permettait des gains de 50, 60 voir 90% il y a encore quelques années, il sont aujourd'hui souvent plus proches de 15 ou 20% (frais logistiques inclus). 

 

3ème point : qualité et risques associés. Economiser 15 ou 20% reste en apparence attrayant. Ce bénéfice doit toutefois être pondéré par les risques associés. Non pas que la production chinoise soit de mauvaise qualité. Contrairement aux idées reçues, les chinois ont un souci du détail et de la qualité avéré. Preuve en est : la majorité des coffrets de cosmétique et luxe sont aujourd'hui toujours fabriqués là-bas. Il n'en reste pas moins vrai que gérer un souci de conformité avec un fournisseur distant de 10.000 km n'est pas une mince affaire. Difficile (et couteux) de retourner la marchandise. Les recours juridiques sont par ailleurs quasi-inexistants (et encore une fois couteux). Et pourtant, il est fréquent qu'une part non négligeable de la production (parfois plus de 30%) soit détériorée durant le transport.

 

Dernier point : la responsabilité sociétale et environnementale. On assiste depuis quelques années à une véritable prise de conscience des enjeux RSE pour notre société. Bien sûr, tout n'est pas encore parfait. Mais globalement les consommateurs, et par ricochet les annonceurs, sont de plus en plus sensibles aux arguments écologiques, au Made in France. Cette sensibilité accrue présente un avantage pour les marques : elle se valorise. Difficile de mesurer précisément l'élasticité prix. Tous les études récentes arrivent néanmoins à la même conclusion : les consommateurs sont prêts à payer plus cher pour du bio, du responsable, du local. 

 

Moindre différence de prix, délais raccourcis, qualité maitrisée et démarche RSE : chez The Print Korner, nous constatons ainsi depuis plusieurs mois un rapatriement des productions de PLV et autres goodies en France et/ou Europe*. Et ce n'est clairement pas pour nous déplaire ;-) !

* Dernier exemple en date : le gantier français Racer Gloves qui vient de nous confier la production de 20.000 coffrets aimantés jusqu'alors fabriqués en Chine. Pourvu que ca dure...

 

 

Please reload

Please reload

Search By Tags